Barbier

À Grandas de Salime il y avait deux barbiers qui n’ont pas continué après le départ à la retraite de leurs propriétaires.

Atelier du tailleur

Pendant la construction de la centrale hydroélectrique de Salto de Salime entre 1948 et 1953, Grandas de Salime comptait cinq tailleurs officiels, et trois autres de Boal et Fonsagrada, qui fabriquaient des vêtements pour les centaines d’ouvriers de ce chantier.

Épicerie et arrière-boutique

Commerce mixte semblable à celles que l’on pouvait voir jusqu’à récemment dans les villes et villages, offrant à ses clients toutes sortes de produits.

Salle de l’industrie textile

Cette salle présente les procédés de transformation du lin et de la laine, les
matières premières textiles de base de la région.

Le Musée

Le Musée ethnographique de Grandas de Salime « PEPE EL FERREIRO » est un musée public régional, dont la mission est de rassembler, conserver, préserver, enrichir, étudier, communiquer et diffuser le patrimoine matériel et immatériel à caractère ethnographique des communautés de l’Ouest des Asturies.

Le musée a été créé en 1984 à partir de la collection ethnographique réunie par José María Naveiras Escanlar, connu sous le nom de « Pepe el Ferreiro » (Pepe le forgeron), qui en a été le promoteur et le directeur jusqu’en 2010. Initialement installé au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville de Grandas de Salime, le musée a déménagé en 1989 pour occuper son emplacement actuel, dans l’ancienne maison du presbytère de la ville, réhabilitée pour l’occasion. Depuis lors, le musée n’a cessé de se développer et aujourd’hui, ses installations occupent une superficie de plus de 3 000 m2. Les espaces d’exposition sont répartis dans trois bâtiments principaux, caractéristiques de l’architecture traditionnelle de la région : La Casa Rectoral (presbytère), la Casa del Molinero (maison du meunier) et A Casoa (maison de maître). Les espaces de passage ouverts sont marqués par des architectures moins prééminentes et des éléments de mobilier à usage spécifique, qui sont également intégrés à l’exposition et parmi lesquels figurent le moulin, le grenier à grains (hórreo et panera), le grenier pour conserver les récoltes (cabazo) ou encore chapelle.

Le noyau dur de la collection est constitué des pièces initialement rassemblées par José María Naveiras Escanlar. Elle n’a ensuite cessé d’être enrichie par des acquisitions, mais surtout grâce aux dons et aux dépôts des particuliers. Le fonds du musée est principalement consacré au mode de vie rural et paysan traditionnel et aux métiers exercés dans ce milieu, essentiellement sur les territoires communaux de l’Ouest des Asturies, mais en incorporant également des exemples d’autres régions des Asturies, de diverses régions péninsulaires et de différents espaces européens.

 

À la une

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Activités

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Nouvelles

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

La collection du Musée

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.